/ Actualités / Business Game

Actualités

Business Game

Date

Avez-vous déjà entendu parler des « Business Games », ces jeux de simulation d’entreprise ? Aujourd’hui, ces simulations sont de plus en plus utilisées. Elles servent notamment à réinvestir des compétences ou des concepts liés à la gestion d’entreprise, les finances, les ressources humaines, etc. Nos stagiaires en Bachelor Ressources Humaines se sont prêtés à l’exercice pendant 2 jours ! Le principe était de tester les compétences acquises lors de leurs cours. Le tout, en immersion virtuelle dans un environnement concurrentiel, en tant que Responsable Ressources Humaines d’une entreprise. Chaque jour, les stagiaires ont ainsi dû prendre des décisions. Pour cela ils ont analysé leurs tableaux de bord trimestriels et interprété ces chiffres afin d’élaborer une stratégie pour les trimestres futurs dans l’entreprise virtuelle. Cet exercice peut s’avérer parfois très complexe.

Le déroulement de cette simulation ?

Par groupe de 4, nos stagiaires ont dû incarner le rôle de leur futur chef, un Responsable Ressources Humaines (RRH) dans une PME française. Le mot d’ordre est vite donné par le Directeur : « Dans cette phase de croissance de l’activité, l’entreprise a besoin de gérer aux mieux les équipes pour atteindre la performance ! ». Pour répondre à cette problématique, nos 8 équipes ont dû prendre 12 décisions (1 décision par trimestre, ce qui correspond à près de 3 ans de simulation). Mais avant de commencer, chaque équipe a dû choisir le profil de son RRH.

Xavier R. : « Avec notre équipe, nous avons choisi d’incarner Jessie, une femme entre 35 et 40 ans, parce que c’était une grande négociatrice, une compétence indispensable selon nous pour exercer à ce poste. Nous avions également à coeur de prendre une femme parce qu’elles ont un autre regard que les hommes. » 

Antoine D. : « Nous avons aussi choisi Jessie car elle avait un fort potentiel de compétences et de négociation. Si c’était à refaire, on partirait plutôt sur un profil avec plus d’expérience car c’est clairement ce qui nous a manqué lors de notre simulation. » 

Elise P. : « Jessie a remporté un franc succès puisque nous aussi nous avons choisi ce profil. Le choix du personnage va véritablement impacter l’histoire du jeu puisque chaque personnage a ses propres capacités. En fonction de notre choix, il /elle va avoir du mal à jouer sur certains leviers. »

Et la prise de décision ?

Afin de d’avancer dans cette simulation, les équipes devaient s’entendre entre elles afin de prendre la « meilleure » décision. Par exemple, dans certains groupes, il y avait un grand turn-over sur certains postes. Les équipes ont donc dû essayer de comprendre pourquoi et y remédier. En effet, il était nécessaire de fidéliser les collaborateurs de l’entreprise pour éviter de les voir partir quelques mois après leur arrivée : développement des formations pour faire monter en compétences les salariés, augmentation des salaires avec le temps, prise en compte des requêtes du personnel (mise en place d’une cafétéria, sécurité en entreprise …). 

Antoine D. : « Nous avons formé un groupe que nous avions déjà sur d’autres projets à l’IFA. Lors de cette prise de décision, nous étions donc plutôt sur la même longueur d’onde. Et quand nous n’étions pas d’accord, le débat était très constructif »

Elise P. : « Nous étions globalement toujours d’accord. Mais si l’un d’entre nous avait un avis contraire, nous prenions le temps de l’écouter et de réfléchir à la décision la plus optimale pour l’ensemble du groupe et pour l’évolution du jeu. »

Xavier R. : « Dans notre groupe, nous nous entendions tous très bien. Je ne vais pas dire que les décisions ont été simples puisque chaque personne a donné son point de vue, mais nous avons toujours pris les décisions ensemble dans le respect des idées de chacun. »

Conclusion

Pour remporter ce business game, les équipes étaient évaluées sur l’ensemble des KPIs (Indicateurs Clés de Performance) développés durant la simulation. Il était également nécessaire de réaliser une meilleure performance que le trimestre précédent. A la fin de ce business game, chaque équipe a dû adopter une posture professionnelle RH et réaliser un compte-rendu visant à justifier et défendre toutes les décisions prises durant la simulation.

Xavier R. : « Personnellement, je me suis vite plongé dans cette simulation. Le jeu était très réaliste puisque chaque choix pouvait engendrer des répercussions différentes. C’était une très bonne expérience en tout cas. »

Antoine D. : « Globalement, j’ai été très satisfait de ce business game car cela a vraiment été très professionnalisant durant ces 16 heures. C’était une réelle immersion en entreprise où nous étions maîtres de nos décisions et maître de l’évolution de notre entreprise. Pourquoi ne pas en faire un peu plus ? (ndlr : rire) »

Elise P. : « Franchement c’était génial. Cela nous a permis de nous rendre compte que dans les Ressources Humaines tout est lié. L’avantage est que dans cette simulation, dès que nous faisions quelque chose, nous avions un impact immédiat positif ou négatif, ce qui nous permettait de pouvoir nous remettre en question. Et puis il y avait aussi un côté challenge dans ce jeu puisque nous affrontions les autres stagiaires. Si c’était à refaire, je le referai avec grand plaisir ! »

Merci à tous d'avoir participé à ce Business Game !

Et un grand merci à Antoine D., Elise P. et Xavier R. pour leurs témoignages

Antoine D. Stagiaire en Bachelor Ressources Humaines

Elise P. Stagiaire en Bachelor Ressources Humaines

Xavier R. Stagiaire en Bachelor Ressources Humaines

business-game-ifa-human-innovation